La Vierge Marie prend différents vocables suivant les lieux où elle apparaît, ou des dénominations par rapport à son statut de Vierge, de Reine, de Mère de Dieu (Theotokos) par exemple.

Comme bien d’autres saints, on peut la vénérer sous ces appellations que l’on retrouve dans ses litanies.

A Tilly le 18 avril 1897, elle se fait connaitre sous le vocable de Reine du Très Saint Rosaire.

A Lourdes le 13 octobre 1917, elle se fera connaître sous le vocable de Notre Dame du Rosaire.

Plus récemment encore, la Vierge Marie se fait connaître sous le vocable de Notre Dame du Très Saint Rosaire à Kerizinen.

Les prières des chrétiens ont évolué au travers des siècles, des 150 psaumes du Roi David, aux 150 Pater (Notre Père), aux 150 Ave (Je vous salue Marie) du Rosaire (en rajoutant les 3 Ave du début, on tombe sur le même nombre que les 153 poissons lors de la pêche miraculeuse lorsque Pierre rencontre Jésus).

Si la Vierge Marie insiste tant sur les mots “pénitence” et sur la récitation du Rosaire, c’est que sa récitation peut éviter des catastrophes, voire changer le cours de l’histoire (comme à la Bataille de Lépante).

Si vous venez à Tilly-sur-Seulles, pensez à aller saluer avant toute chose la Vierge Marie à la Chapelle des Apparitions, et si vous le pouvez, venez prier avec le Père Jean-Pierre le Rosaire tous les jours à 15h00. Même si vous ne pouvez rester que le temps d’une dizaine, ou d’un chapelet, vous recevrez des grâces et participerez au travail de la Vierge Marie pour sauver les âmes via son Fils notre Seigneur Jésus-Christ.